Forum de Licence SVT de la fac d'Avignon

Forum SVT
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 2: Les roches chimiques, Pétrographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouky
Admin


Féminin Nombre de messages : 105
Age : 30
Localisation : Avignon
Emploi : Webmastrice et Traductrice
Loisirs : Web, Fantasy, Animaux
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Chapitre 2: Les roches chimiques, Pétrographie   Lun 16 Oct - 17:10

Chapitre 2: Les roches chimiques, Pétrographie


Elles se forment par précipitation des ions qui sont présent en solution dans l’eau de mer. Elles résultent d’une relation entre la concentration des ions, la saturation maximale et la température. 1 litre d’eau de mer renferme 30 – 40 g de sel dissout. La salinité moyenne d’un océan est de 35 pour mille. Dans les milieux marins confinés, où l’évaporation est supérieure au rapport en eau douce, le sel précipite en fonction de leur solubilité.
Le 1er à précipité est la calcite CaCo3
L’équation de précipitation est Ca2+ + 2 HCO3- = H 2O + CaCo3
Précipitation dissolution
Le second est la dolomite = carbonate double ( Ca, Mg) (Co3)2
Le 3ème est le gypse = sulfate de calcium hydraté CaSO, 2H2O
Le 4ème est la halite = NaCl ( Les évaporites)
Le 5ème est la sylvite = KCl
Nous tours une cristallisation qui se fait dans ce sens, donc on a une séquence sédimentaire mais elle est souvent incomplète parce que le bassin est fréquemment envahit par de l’eau douce. Elles sont monominérale s’il n’y a pas d’apport détritique.

I)- Les carbonates chimiques
A)- Classification

_ Le carbonate est magnésien ( = dolomite) ou non ( = calcaire)
_ L’allochènes = éléments présents dans la roche.
Oolites
Pisolites
Gravelles
_ Le ciment qui soude les allichènes = on en distingue 2 types
Micrite = calcite microcristaline formée de dépôt de cristaux de calcite inférieure à
4µm. Il témoigne d’un milieu de sédimentation calme.
Sparite = cristaux de calcite supérieure à 4 microns et souvent visible à l’œil nu. Il
Témoigne d’un milieu de sédimentation agité.

B)- Les différentes roches
_ Calcaire lithographique = il n’y a pas d’allochènes uniquement du micrite. Roche à grain très fin, très compacte et homogène. Milieu calme et est doux au touché. Milieu marin le plue souvent lacustre.
_ Calcaire oolitique = l’allochène est un oolite. Petites billes calcaires de diamètre inférieur à 2mm. Formé d’un dépôt de couches concentriques de calcite autour d’un nucléus (= petit grains de quartz ou de fragment fossile.) Se forme dans une mer chaude et agitée, généralement au voisinage des récifs. Ex : la grande barrière de corail. On dit soit oomicrite ou oosparite.
_ calcaire pisolitique = l’allochème est du pisolite supérieure à 2mm
_ Calcaire graveleux = l’allochène est de la gravelle. Petits éléments calcaires arrondis sans structure. On peut avoir 2 origines :
Petits paquets de vase calcaire moulés ( petits galets )
Pelote fécale d’invertébré
Peut être pelmicrite ou pelsparite et caractérise un milieu sédimentaire agité
_ Dépôt de grotte = concrétions avec les stalactites, stalagmites, et draperies quand les cristaux de calcites qui cristallisent lentement et à basse température. Le stalactite est creux tandis que le stalagmite est plein. Sa peut être un calcaire impur.
_ calcaire gréseux = grain de quartz
_ Calcaire argileux = plus ou moins argile ex : marne ( 50% d’argile et 50%de calcaire)
_ La dolomite pure est rare et est généralement associée à du calcaire (= calcaire dolomitique.) Réagit faiblement à HCl et parfais seulement chaud, aspect rugueux. Aspect de terrain= dégage une odeur fétide quand on y tape dessus et forme d’érosion uniforme

II)- Les évaporites
Pou permettre un dépôt de sulfate et surtout de chlorure, il faut des conditions exceptionnelles d’évaporation qui sont réunis dans 2 types de gisements :
_ dépression en pays désertique
_ bassin côtier relier à des mers intérieures en climat chaud
ex : Mer des Assor ( mer au sud de l’ex URSS)
Kara Bogaz ( mer Caspienne)

III)- Roches siliceuses chimiques
_ Le silex forme des accidents siliceux dans des couches calcaires ( craie.)La silice est sous forme de calcédoine d’origine biochimique ( provient des spongières) précipite dès le début de la diagenèse dans le calcaire encore meuble. Il se présente sous la forme de rognon : le cœur du rognon est de la silice pure à grain très fin, très homogène à cassure conchoïdale et de couleur sombre. Autour, on observe un cortex blanchâtre formé d’un mélange de silice et de calcaire.


Format téléchargeable !

Pour télécharger Cliquez ici

_________________
Il existe bien des clés ... mais une seule peut ouvrir toutes les portes. KH2

You still have lots more to work on. Mada mada dane.
Burning !!!!!! PoT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouky
Admin


Féminin Nombre de messages : 105
Age : 30
Localisation : Avignon
Emploi : Webmastrice et Traductrice
Loisirs : Web, Fantasy, Animaux
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Chapitre 2: Les roches chimiques, Pétrographie   Jeu 29 Mar - 13:33

Des photos des roches




















_________________
Il existe bien des clés ... mais une seule peut ouvrir toutes les portes. KH2

You still have lots more to work on. Mada mada dane.
Burning !!!!!! PoT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 2: Les roches chimiques, Pétrographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Roches d’Abilly : campagne de fouilles programmées
» Histoire d'un conscrit Chapitre V
» Attention aux pesticides et autres produits chimiques
» Exposition à des produits chimiques.
» Un petit rappel de l'évangile selon Matthieu chapitre 24

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Licence SVT de la fac d'Avignon :: Semestre 2 :: Géologie-
Sauter vers: