Forum de Licence SVT de la fac d'Avignon

Forum SVT
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 chapitre 4- les roches biochimiques (relu et remanié)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iris



Féminin Nombre de messages : 56
Localisation : Avignon
Emploi : Etudiante
Loisirs : Equitation
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: chapitre 4- les roches biochimiques (relu et remanié)   Mer 4 Avr - 10:49

Chapitre 4 Les roches biochimiques pétrographie

C’est une réaction de précipitation de la calcite. Certains organismes végétaux et animaux sont capables de sécréter directement la calcite et de la fixer soit dans leurs tissus vivants, soit dans leur squelette ou dans leur coquille.
Ex : certaines algues, foraminifères, coraux, mollusques, échinodermes.
La précipitation de la calcite peut se faire indirectement par l’activité d’organisme.
Ex : certains algues et foraminifères ( = ils sont encroutants).
Il existe 2 grands types de roches biochimiques.

I)- les roches construites = biolithites
Elles sont construites par des organismes vivants.
1-le calcaire à algue
_ l’algue fixe la calcite dans leurs tissus
_ l’algue précipite la calcite à partir de l’eau de mer (= encroûtant)
Ex : calcaire à lithothamniée – milieu de bord de mer
2-calcaire récifaux
_ Récif à spongiaire
_ Récif à rudiste – faciès urgonien
_ Récif à polypied construit par les coraux qui sont des cnidaires qui sécrètent un squelette calcaire externe. L’organisme fixé au fond et coloniaux caractérise un milieu marin ou l’eau chaude, claire, peu profonde et oxygéné (=agité).
3-calcaire à oncholites
Concrétion calcaire de forme ovoïde et formée de couches concentriques de calcite cause par des algues bleues ou par une variété de foraminifère de taille variable : de 2 mm à une dizaine de cm. Dès fois on ne peut pas faire la différence avec un pisolite.
4-les tufs et les travertins
Formé par l’accumulation de calcaire autour de débris de végétaux
_ Les tufs : dépôt de source, légère, vacuolaire, empreinte de végétaux. Ils se forment autour des fontaines pétrifiantes chargées en calcite dissout et cette calcite va précipiter à partir de la source car il y a une différence de température.
_ Les travertins : se forme soit dans un lac ou soit dans un cours d’eau, roche compacte et vacuolaire, dense, généralement grossièrement lithé.

II)- les roches d’accumulations
Formés par l’accumulation de squelette ou de fragment d’organisme mort peut se trouver soit dans silice soit dans le calcaire
Roche calcaire : biomicrite ou biosparite => bioclastes
On les classe en fonction de l’organisme qui les compose.
A-organismes unicellulaires
_ Diatomite : diatomée = algue unicellulaire marin ou lacustre et qui possède une coque siliceuse (= frustules). La roche est formée d’accumulation de frustules qui vivaient sous un climat froid et là où le volcanisme est actif = prolifération quand il y a une retombé (= nourriture) de cendre volcanique dans le lac ou le bassin de sédimentation. Très légère (=roche carton), poreuse, blanche, grise ou beige et souvent bien stratifier. 
Roche exploitée : comme abrasif (poudre à récurer), comme filtre ou dans la bière.
_ Spongolite : roche siliceuse formé d’accumulation de spicule d’éponge, cimenté par l’opale ou de la calcédoine. Roche assez légère, blanche ou grise et poreuse. Elle est plus dense que la diatomite
_ La craie : roche calcaire par accumulation de coccolithe (pièce calcaire de végétaux unicellulaires) provient des coccolithophoridés. La craie renferme des foraminifères planctoniques. Le ciment est de la micrite. Roche blanche, à grains très fins, poreuse, tendre et friable, laisse une trace blanche sur les doigts. La craie se forme dans des bassins marins peu profond (= 500m) sous un climat chaud. Elle renferme souvent des niveaux de silex.
_ Calcaire à foraminifère
~foraminifère planctonique= petit microscopique
~foraminifère bantique =vive sur le fond dans une coquille et peut atteindre de grande taille c’est le cas des nummulites (coquille 5 et 10 mm certains de 10cm)
B-Molusques et les branchiopodes (=organite uniquement fossile)
_ Céphalopode =poulpe, ammonite, notil
_ Lamellibranches= huîtres, moules, coques, rostre de bellemnies
_ Gastéropode= escargot
Accumulation de coquille entière = lumachelle
Coquilles brisées = calcaire coquillé
C-Echinodermes
Ex : oursin et étoile de mer
Le calcaire à entroque roche formée par l’accumulation de débris de squelette crinoïdes (échinodermes qui vivent fixer sur le fond marin)






La particularité des échinodermes c’est qu’ils possèdent une géométrie d’ordre 5.
Chaque article est un monocristal de calcite. A la mort les articles vont s’accumuler c’est la caractéristique des mers chaude, et peu profonde. Il y a 3 possibilités de former des articles. La taille d’un article : 1 à 3 mm.






D- Vertébrés
Les débris sont des fragments d’os soit une brèche ou soit un lumachelle à os (à ossification) ou accumulation d’écailles de tortue ou de fragment d’œuf de dinosaures.
E- Végétaux
Bois silicifié = arbre sur des terrains riche en silice, l’arbre par ses racines va absorber de l’eau riche en silice dans les cellules du bois vont se transformer en silice très carbonée. Roche carbonée (c’est la série du charbon), combustible, formé essentiellement de débris de végétaux ; On les classe selon leur teneur en carbone :
_ (- riche) tourbe = 55% de carbone formé essentiellement de débris de mousse
_ Le lignite = 70 à 75% de C roche brune à noire terne, friable et légère avec les débris ligneux (de bois) => roche carbonées
_ La houille ou charbon = 85% de C
_ L’anthracite 92% à 95% de C
_ Le graphite = 100% de C = correspond à une roche métamorphique

La molasse : roche biodétritique c’est un terme stratigraphique et non pas pétrographique se forme avec l’orogenèse. On trouve des grains de quartz (sable), d’argile, de calcaire (on peut avoir de fragments de coquillages entiers ou morceaux). Proche du rivage et peu profonde, roche grise, grossière avec beaucoup de fragments de coquilles ; plus on s’éloigne, plus les grains sont fins de la roche et mois il y a des fragments de coquilles. Alors les débris sont de plus en plus petits. C’est essentiellement du sable consolidé qui accompagne toujours la formation d’une chaîne de montagne. On a un transport très long. Dans la région la molasse s’est mise en place en même temps que la chaîne des Alpes.

_________________
Dire que l’homme est un composé de force et de faiblesse ; de lumière et d’aveuglement ; de politesse et de grandeur, ce n’est pas lui faire son procès, c’est le définir. Diderot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
chapitre 4- les roches biochimiques (relu et remanié)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Roches d’Abilly : campagne de fouilles programmées
» Histoire d'un conscrit Chapitre V
» Un petit rappel de l'évangile selon Matthieu chapitre 24
» Loi des societes (chapitre 113) Chypre
» Examen de la lettre de Paul aux Romains chapitre 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Licence SVT de la fac d'Avignon :: Semestre 2 :: Géologie-
Sauter vers: